Point sur les générations de réseau mobile en 2020

Depuis quelques années, les générations de réseau mobile se sont succédé. À chaque évolution, correspondent de nouvelles attributions qui facilitent la communication et la connexion. Cependant, en fonction des opérateurs et des zones, certains réseaux sont plus disponibles que d’autres ; et quoique moins rapides, ils peuvent même s’avérer plus fiables. Voici notre avis sur les diverses générations de réseaux mobiles.

Notre avis sur les générations de réseau mobile

À chaque fois que l’on active les données de connectivité mobile du téléphone, nous voyons apparaître un sigle qui indique le réseau mobile utilisé. Il s’agit de : 2G/E, 3G ou 4G/4G+. En attendant de savoir à quoi s’attendre avec la 5G, la quatrième génération est le réseau ayant le plus haut débit. Toutefois, puisqu’il n’est pas toujours accessible, nous donnons notre avis sur tous les autres, pour ensuite déterminer le réseau le plus pratique et à la portée du grand monde.

La 2G, la première génération de téléphonie mobile numérique

La 2G représente la seconde génération de réseau mobile, mais elle marque l’avènement des technologies numériques, alors que la 1G, qui a fait son apparition dans les années 70, ne sert que pour les appels vocaux. Bien qu’elle soit passée de mode, nous pensons qu’il s’agit d’un réseau encore très important, car elle couvre 99 % du territoire français. C’est la base commune de tous les opérateurs. On peut manquer de 3G à certains moments, mais il est rare de ne pas capter la 2G ou tout au moins sa version avancée Edge (E). Alors, la 2G est peut-être obsolète, mais elle est une valeur sûre.

La 3G, le haut débit

La 3G ou Internet haut débit est la génération avancée la plus démocratisée. Elle offre un accès internet situé entre 144 kbit/s et 2 Mbit/s, et permet d’accéder à toutes les fonctions numériques que peut offrir un smartphone. On pourrait tout bonnement affirmer qu’il s’agit là de la parfaite génération de réseau, puisqu’elle possède une compatibilité mondiale. Elle est d’ailleurs conciliable avec la 2G pour offrir un maillage parfait permettant à tous les utilisateurs d’utiliser leur téléphone de façon optimale, peu importe où ils se trouvent.

La 4G, le très haut débit

La grande différence entre cette génération et la précédente est son débit, qui peut en théorie atteindre 150 Mbit/s. Ce qui décuple le champ des possibilités, car il s’agit là d’un bond impressionnant. Avec cette génération, le numérique prend une toute autre tournure avec des contenus de qualité supérieure. Nous pensons que cette génération serait encore plus intéressante si elle était disponible comme la 3G. Malheureusement, le passage (en pratique du moins) vers la 4G voire la 4G+ est plus difficile que l’était celui de la 2G à la 3G. En raison de la moindre qualité de service de certains opérateurs et de la bande passante (qui est partagée par des millions d’utilisateurs en même temps, alors que le très haut débit a plus d’exigence) la 4G/4G+ n’est pas encore au maximum de ses capacités ; pour le moment, elle ne peut pas être considérée comme une génération de réseau mobile accomplie. D’ailleurs, avec un tel bond en termes de débit, il est tout à fait compréhensible que de nombreux objectifs intermédiaires n’aient pas été pris en compte au préalable.

Et le grand gagnant est…

Vous l’aurez compris, quoiqu’on en dise, la meilleure génération de réseau mobile, à notre avis, reste la troisième. Elle est plus proche de la 2G, qui reste la génération de base du numérique, et moins exigeante que la 4G, qui n’est pas encore bien installée et donc ne peut tenir toutes ses promesses. Il est vrai que la 5G est en cours de déploiement. Mais cette transition révolutionnaire, quoiqu’utile en raison des avancées technologiques qu’elle permettra, reste encore une utopie.

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire

Comparer articles
  • Total (0)
Comparer
0